Faut-il une espace avant un point d’exclamation? Si vous êtes en Belgique, les deux sont autorisés. Tout dépendra de la norme typographique choisie. Et oui, on dit « une » espace… 

Si la question semble moins importante sur le net que dans les publications « papier », le respect des règles typographiques y est pourtant également de rigueur. Ces règles définissent ce qu’il convient de faire en matière:

  • de disposition des espaces avant et après les signes de ponctuation
  • de format des nombres et montants
  • de césures
  • d’abréviations
  • d’usage des majuscules
  • de guillemets
  • etc.

En clair, il s’agit d’un ensemble de conventions destinées à vous permettre d’harmoniser la présentation de vos textes, qu’ils soient imprimés ou disponibles sous format électronique.
 

L’Imprimerie nationale

En France, les règles typographiques sont fixées dans une norme définie par l’Imprimerie nationale. Ces règles sont reprises dans un petit livre, le Lexique des règles typographiques en vigueur à l’Imprimerie nationale, dont voici un résumé. Dans cet ouvrage, le lecteur apprendra notamment que, contrairement à ce que laisse sous-entendre la graphie employée sur le site internet de la vénérable entreprise, « nationale » ne prend en principe aucune majuscule dans son nom. En effet:

Les noms de sociétés, associations […] prennent une capitale initiale au premier mot faisant indiscutablement partie de la raison sociale. Si ce premier mot est un article ou un adjectif, le nom qui suit porte également une majuscule.

Autrement dit, il faut écrire: l’Imprimerie nationale, la Société générale, l’institut Pasteur, l’université de Louvain, etc. Suivre la règle peut donc parfois sembler contre-intuitif, ou en tous cas contraire aux usages habituels, mais voilà: parfois, ces usages ne sont pas corrects. Faut-il privilégier la règle ou l’usage? Vaste question, à laquelle il nous paraît plus sage de répondre au cas par cas.
 

Deux poids, deux mesures

Comme si cela ne suffisait pas, la Belgique, exception culturelle oblige, a développé sa propre norme typographique, qui porte le doux nom de NBN Z01-002. En voici un excellent résumé.  La principale différence entre la norme belge et la norme française tient à l’espacement des signes de ponctuation. En France, le point d’exclamation, le point d’interrogation ou le double point doivent être précédés d’une espace fine insécable (cours Forest, cours !) En Belgique, ces signes sont collés au mot qui les précède (cours Forest, cours!).

Les deux normes coexistent dans notre beau pays. À chacun, donc, de faire son choix.