Vous lisez un texte sur un site ou un blog, mais les caractères sont trop petits, la mise en page est trop serrée, ou le texte ne se distingue pas suffisamment du fond. Malgré votre intérêt, vous abandonnez. Et si vos visiteurs faisaient de même?

Les lecteurs ne viennent pas sur votre site parce qu’ils sont obligés de lire vos textes, mais parce qu’ils ont envie d’obtenir l’information que vous leur offrez. Mais même si cette information les intéresse, ils n’hésiteront pas à délaisser vos pages si elles les rebutent. En clair, mieux vaut vous  assurer que vos textes sont lisibles pour votre public cible.

Lire un texte, c’est décoder tous ses signes pour en comprendre le sens. Une tâche qui dépend de bien plus de facteurs que les seuls mots.

Bien plus que le textechien-lecture-lisibilité-web

Il y a deux éléments dans la lisibilité : le texte et tout ce qu’il y a autour. Notre cerveau est composé de deux parties, chacune d’elle s’occupe d’un aspect de la lisibilité :

  • l’hémisphère gauche décrypte le texte seul
  • l’hémisphère droit décrypte la mise en page, les couleurs, le design etc

C’est le travail conjugué de nos deux hémisphères qui vous permettra de lire le texte. Plus ce travail est facile, plus la lecture sera efficace. Les spécialistes Anglo-saxons de la lisibilité tiennent d’ailleurs compte de ces deux dimensions. Pour eux, la lisibilité dépend de deux facteurs :

  • readability: c’est la lisibilité cognitive, prise en charge par l’hémisphère gauche
  • legibility: c’est la lisibilité matérielle, prise en charge par l’hémisphère droit

Adaptez votre texte à votre public cible

Commençons par l’hémisphère gauche, qui se concentre sur la compréhension du texte. Avant tout, votre texte doit être adapté aux lecteurs. Sachez à qui vous vous adressez. Si vous tenez un blog de conseils de santé à destination des particuliers, évitez à tout prix le jargon médical, ou expliquez clairement les termes que vous employez. Si vous perdez vos lecteurs avec un langage trop hermétique, ils s’en iront et vous aurez perdu l’occasion de communiquer.

L’ergonomie : le couple texte et design

La qualité de votre texte est irréprochable? Parfait, mais ce n’est que le début. Vous devez à présent vous assurer que sa présentation facilitera la lecture. Pour cela, vous disposez de deux outils :

1. La découpe du texte

Cet aspect de votre travail ne requiert aucune compétence graphique particulière. Il s’agit ici avant tout de structurer et d’aérer votre texte pour qu’il ne ressemble pas à un gros bloc uniforme sur lequel le lecteur n’a aucune prise. Pour y parvenir, vous pouvez jouer sur les éléments suivants :

  • les intertitres : rythmer votre texte de sous-titres permet de le découper en petits bloc digestes dont l’aspect général rassurera le lecteur.
  • les paragraphes et les renvois à la ligne : grouper votre texte en paragraphes entre les intertitres permet d’aérer un peu plus la présentation, mais aussi de renforcer l’impression de structure. La règle enseignée dans les écoles de journalisme est la suivante : un paragraphe = une idée
  • les listes à puces et à numéros: elles permettent de renforcer l’impression de structure.
  • les caractères gras et italiques : si vous les utilisez pour souligner les éléments importants, ils créeront de nouveaux points d’appui pour le regard et faciliteront la lecture en diagonale.
2. Le graphisme et l’ergonomie

C’est plutôt le domaine de votre graphiste et de votre webdesigner, mais pas uniquement. Dans un premier temps, assurez-vous :

  • de sélectionner une police de caractère agréable à lire
  • de vous assurer que la taille des caractères n’est pas trop petite, que ce soit sur l’écran d’un ordinateur ou celui d’un smartphone
  • que le texte ne dépasse pas des bords gauche et droit de l’écran. D’ailleurs, il vaut même mieux qu’il ne s’étende pas de bord à bord : cela fatigue aussi le lecteur
  • que la couleur de fond de votre site ne soit ni trop criarde, ni trop terne
  • que le contraste entre la couleur de fond de votre site et celle du texte soit suffisant pour permettre une lecture agréable
  • que votre texte « ressorte » suffisamment de l’ensemble et ne soit pas noyé au milieu d’autres informations. Plus vos pages seront épurées, plus votre lecteur aura la tâche facile

 

Enfin, pensez à parsemer votre texte de photos et d’images. Le cas échéant, n’hésitez pas à utiliser de petits schémas pour résumer les explications les plus complexes. Et pourquoi pas une infographie ?

 

 

Vous voulez en savoir plus sur l’écriture web et passer de la théorie à la pratique? N’hésitez pas à vous inscrire à nos formations.