Trois règles d’or pour bien choisir vos sujets de blog

par | Avr 6, 2021

Publier régulièrement de nouveaux articles sur votre blog améliore le référencement naturel (SEO) de votre site et contribue à y attirer des visiteurs. À condition de choisir les bons sujets! Voici comment.

Si vous voulez animer votre blog selon les règles de l’art, le mieux est de concevoir une véritable stratégie de contenu, de préférence avec l’aide d’un professionnel. Mais c’est une démarche qui demande du temps ou des ressources. Si vous hésitez à franchir le pas, vous pouvez déjà sensiblement améliorer l’efficacité de votre travail par vous-même. Il vous suffit d’appliquer trois principes simples:

 

  1. Parlez à votre public cible
  2. Parlez de votre public cible
  3. Parlez comme votre public cible

     

    Parlez à votre public cible

    Aujourd’hui, pour améliorer votre référencement naturel, il est important de créer du contenu qui répond aux questions et aux préoccupations de votre public cible. C’est d’autant plus vrai que RankBrain, l’algorithme d’intelligence artificielle développé par Google, va prendre une importance croissante dans la manière dont Google effectuera des recherches et sélectionnera les résultats les plus pertinents. SEMRush, un des spécialistes du SEO, le soulignait encore dans un article sur l’évolution du SEO en 2021:

    Vous devez captiver et engager les lecteurs avec un contenu utile et bien organisé

    Traduisons: du contenu utile, c’est du contenu qui répond aux préoccupations de votre public cible et aux questions qu’il se pose. Rien de nouveau d’ailleurs. C’est un des rares messages que Google communique ouvertement et régulièrement, alors que l’entreprise est connue pour en dire le moins possible sur le fonctionnement de son moteur de recherche.

    La bonne nouvelle, c’est qu’en principe vous connaissez votre public cible. Plus exactement, vous connaissez la partie la plus importante de votre public cible: celle qui consomme vos biens ou fait appel à vos services. Vos clients. Ce sont eux que vous avez réussi à convaincre. Vous avez su répondre à leurs questions, comprendre le problème qu’ils essaient de résoudre et proposer une solution qui leur convient.

    Prenez donc le temps de parler avec vos clients, ou mettez en place un système qui permettra à toutes les équipes en contact avec vos clients de faire remonter les informations pertinentes. Vous y trouverez de l’inspiration pour créer de nouveaux articles susceptibles d’intéresser vos futurs prospects. En somme, parler à votre cible (dans la vraie vie) vous permettra de mieux parler à votre cible (sur le net).

     

    Parlez de votre public cible

    Dans la vie de tous les jours, les gens qui ne parlent que d’eux-mêmes sont ceux avec lesquels nous avons le moins de plaisir à fréquenter. Dans les cas les plus extrêmes, nous nous efforçons même de les éviter. Pourquoi, dès lors, imaginer que vos conversations commerciales seraient soumises à d’autres règles? Entrez chez un concessionnaire automobile ou dans un magasin d’électroménager et parlez à un vendeur (ou une vendeuse). La première chose que cette personne fera, ce n’est pas de vous vanter le dernier modèle sorti, mais de vous poser une série de questions pour mieux comprendre ce que vous cherchez. Ce n’est qu’après avoir compris votre besoin qu’il ou elle vous orientera vers les produits les plus susceptibles de vous satisfaire.

    En clair, le bon vendeur vous parle d’abord de vous, pas de ses produits! 

    Vous pouvez appliquer la même démarche à la manière dont vous rédigez vos textes. Même si vous savez que vos informations intéresseront votre lecteur, ne sautez pas directement à la solution. Prenez un moment pour décrire le problème auquel votre contenu répond. C’est à la fois: 

    • une manière de montrer que vous comprenez la situation de votre cible et les problèmes auxquels elle fait face
    • une occasion pour votre cible de s’assurer que vous avez compris son besoin et que votre contenu y apporte une réponse

    Cette approche empathique vous permettra aussi de mieux sélectionner et présenter l’information que vous voulez partager. 

     

    Parlez comme votre public cible

    Dernier élément important: mettez-vous au niveau de votre public cible. Vous devrez pour ça respecter deux principes:

    1. Adaptez les informations partagées (contenu, degré de technicité, quantité) au niveau de connaissance de votre cible
    2. Adaptez votre discours (ton, vocabulaire, complexité des phrases) à la manière dont votre cible s’exprime.

    Prenez un bureau d’avocats.

    Si ce bureau s’est spécialisé dans le droit de la famille et le divorce, les articles devront être simples, aussi dépourvus que possible de jargon juridique. Ils devront démystifier la procédure, expliquer, rassurer. Les avocats montreront ainsi qu’ils sont capables d’accompagner leurs clients tout au long de la procédurer et de leur exposer les enjeux de manière claire et compréhensible pour qu’ils puissent prendre les bonnes décisions.  

    Si, à l’inverse, ce bureau dispose d’une expertise en droit des affaires ou en droit fiscal et conseille les services juridiques de multinationales, ses clients sont des juristes. Le blog devra donc traiter de questions juridiques complexes dans le jargon des juristes. L’objectif sera de montrer que les avocats du bureau maîtrisent mieux la matière que leurs interlocuteurs, qu’ils suivent l’évolution de la législation et de la jurisprudence et qu’ils sont capables soit d’identifier les solutions que ces derniers ne peuvent imaginer seuls, soit de les aider à mettre en place une solution qu’ils ont identifiée en garantissant sa sécurité juridique.

    Variez les sujets

    Une dernière recommandation: essayez de varier les sujets. Rien ne sert de taper cent fois sur le même clou: voyez plutôt chaque nouvel article comme une occasion d’attirer des visiteurs qui ont entré d’autres termes dans la barre de recherche de Google. Une manière d’élargir le filet avec lequel vous pêchez dans les eaux du web.

    Et soyez patients: le SEO, ou référencement naturel, est un investissement à long terme. Il faudra plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant d’obtenir les premiers résultats tangibles. Mais n’oubliez pas que chaque nouvel article rédigé selon les trois règles d’or vous rapprochera de votre but.

    Envie de booster votre marketing?

    Besoin de créer des meta-descriptions plus percutantes ou de bénéficier d’un coaching pour les rédiger vous-même? N’hésitez pas à nous contacter!